Actualités

Une nouvelle modalité d’administration thérapeutique de la testostérone

Jacques Buvat, Lille, France

D’après le Medscape Medical News du 09 décembre 2010

La Food and Drug Administration américaine vient d’approuver la commercialisation par le Laboratoire Eli Lilly d’une nouvelle préparation de testosterone, la première à être appliquée au niveau des aisselles, à l’aide d’un vaporisateur, de la même façon qu’un déodorant.

3 essais cliniques multicentriques ouverts ayant duré 120 jours et porté sur 155 patients ont montré qu’avec ce nouveau dispositif 84 % des hommes hypogonadiques obtenaient des taux circulants de testostérone dans les limites de la normale, avec une valeur moyenne de 5.04 ng/ml, ce qui est appréciable pour une forme d’administration percutanée, le plus souvent dans les 2 semaines suivant le début du traitement. Ces études ont également montré les améliorations significatives attendues au niveau de l’humeur, du désir sexuel, de l’activité sexuelle et de la performance sexuelle. La compliance et l’acceptation des patients ont été très bonnes.

La solution de testostérone est contenue dans un flacon pourvu d’une pompe permettant de délivrer des doses fixes. Le traitement est commencé par une seule pression de la pompe, qui délivre 30 mg, au niveau de chaque aisselle, une fois par jour, le matin. L’utilisation préalable de déodorant ou d’anti-transpirant appliqués au niveau des aisselles ne modifie pas l’efficacité, et il n’est pas nécessaire de raser la pilosité axillaire pour obtenir ce résultat.

La posologie est adaptée en fonction d’un dosage de testostérone sur du sang prélevé 2 à 8 heures après application, au moins 2 semaines après le début du traitement. Une pression de la pompe fourni une dose de 30 mg, deux pressions : 60 mg et trois pressions 90 mg.

Comme avec les autres préparations de testostérone applicables par voie locale, il est nécessaire que tant les enfants que les femmes, et particulièrement celles qui sont enceintes, évitent le contact avec le site d’application masculin, ce qui est plus facile, comme il s’agit des aisselles, qu’avec les gels qu’on applique classiquement au niveau du torse, de l’abdomen, des cuisses, ou des bras. Les patients doivent également se laver les mains immédiatement après avoir appliqué la solution de testostérone, et ils doivent éviter de nager, ou de laver les aisselles pendant les 2 heures suivant application.

Quinze pour cent des patients ont rapporté une réaction locale transitoire, dans tous les cas minime à modérée en intensité, au niveau d’application du produit, disparaissant sans intervention.

Bien entendu les indications, bilan préliminaire et modalité de surveillance seront les mêmes qu’avec tous les autres types de préparations de testostérone.