Ejaculation

Quelle est la validité des thérapies par Internet dans la prise en charge des dysfonctions érectiles et de l’éjaculation prématurée ?

A propos de l’étude pilote avec groupe témoin de Jacques van Lankveld et coll, Journal of Sexual Medicine 2009

Analyse par le Dr Patrice Cudicio, Rennes, France

Des recherches antérieures font état de résultats positifs dans le traitement des troubles sexuels par des thérapies sur Internet, qui ne font pas appel au face-à-face entre le thérapeute et son patient. La présente étude a pour but de le démontrer en suivant un protocole contrôlé et validé.

Un site Internet a été ouvert aux patients souhaitant participer à l’étude. 314 patients potentiels se sont inscrits. Différents questionnaires ont permis de sélectionner les 98 hommes qui entraient dans les critères du logiciel (sujets masculins, hétérosexuels, ne souffrant pas de dépression ni de troubles psychiatriques, etc.) Deux types de pathologies ont été retenus : les dysfonctions érectiles et l’éjaculation prématurée. L’ensemble des patients a ensuite été divisé en deux groupes. La première moitié a reçu immédiatement le traitement par Internet. L’autre a été placée sur une liste d’attente, pour bénéficier par la suite d’une thérapie classique. Le traitement par Internet consistait en un échange d’e-mails avec l’un des 8 thérapeutes engagés dans l’étude. Le patient se voyait ainsi appliquer un traitement d’ordre psychologique, et il devait réaliser des exercices.  Cela a duré 3 mois, avec 2 séances de contrôle dans les 6 mois qui ont suivi.

Globalement, 48% des patients de l’étude ont constaté une amélioration de leur sexualité. 43% d’entre-eux n’ont pas constaté d’effet positif. Les patients souffrant de troubles de l’érection, en particulier, ont rapporté une importante amélioration, nettement supérieure à celle des patients souffrant du même problème mais se trouvant sur la liste d’attente. Les hommes se plaignant d’éjaculation prématurée ont aussi constaté une amélioration de leurs troubles, mais celle-ci n’est pas plus importante dans le groupe ayant suivi le traitement que dans celui sur la liste d’attente.

En conclusion, il semble que les thérapies sexuelles sur Internet soient prometteuses surtout pour les patients souffrant de troubles de l’érection. Les auteurs de l’étude précisent que ces résultats doivent être confirmés par de nouvelles recherches incluant un plus grand nombre de patients.

Sans doute est-ce une partie de notre avenir !!!