Ejaculation

Une revue systématique avec méta-analyse des données disponibles sur les mécanismes potentiels d’action et l’efficacité des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type V (IPDE 5) dans le traitement de l’éjaculation prématurée.

Cette revue vient d’être publiée par Asimakopoulos et coll (J Sex Med 2012;9 :2004) qui ont identifié et revu 29 articles consacrés à la physiopathologie de l’éjaculation prématurée (EP) et des mécanismes d’action potentiels des IPDE 5 dans cette dysfonction, et 14 articles rapportant des essais cliniques qui leur étaient consacrés. Les auteurs ont en fait pratiqué deux méta-analyses différentes, l’une portant sur les quatre études ayant comparé IPDE 5 et placebo dans des protocoles en double insu, et d’autre part les quatre études ayant comparé inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS) et ISRS + IPDE 5. Dans les deux méta-analyses, le critère principal d’efficacité retenu était le temps de latence de l’éjaculation intra-vaginale (TLEIV). Dans la première méta-analyse, les IPDE 5 se sont avérés significativement supérieurs au placebo avec une différence moyenne standardisée de 0.76 (intervalle de confiance 0.17 à 1.35). Dans la seconde méta-analyse, l’association ISRS + IPDE 5 s’est avérée significativement supérieure aux ISRS seuls avec une différence moyenne standardisée de 4.8 (1.17 à 8.43). Cependant il existait une importante hétérogénéité des études en termes de protocole, de molécule et de dosage utilisés, de durée des essais, et cette hétérogénéité doit faire interpréter ces résultats avec précaution. Au total le niveau de preuve de l’efficacité des IPDE 5 ne dépasse pas le 2 B et le niveau de preuve de la recommandation pour leur utilisation le degré C. Pour mémoire les recommandations de l’ISSM sont d’utiliser en première intention les IPDE 5 en cas d’EP associée à une dysfonction érectile, mais de ne pas les utiliser comme traitement de première intention dans les autres cas, les IPDE 5 n’ayant pas fait la preuve de leur efficacité dans l’EP au moment de la rédaction de ces recommandations.